Pirate Jenny

27 juillet 2007

CocoRosie and all their jazz

Thank you for removing all the dull sounds out of my head. Thank you for being such arty freaks. Thank you for your voices that get me nostalgic. Thank you for your smiles, your clothes, your crazy instruments and dancing.

I could guess you almost exaggerated your shyness and your childish smile, but that was even more touching. I wish i was that talented, I wish I was talented at all, I wish I had ideas such as yours, actually I have such ideas. Well,  I wish I was not an apathetic bitch.

Posté par PirateJenny à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 juillet 2007

C'est baclé mais tu t'en fous.

Flo donc, avait décidé qu'on irait attendre pendant 10 heures le concert d'Arcade Fire aux arènes. Des fois qu'ils avancent le truc ou quoi, on sait jamais. C'est avec entrain qu'on s'est construit une cabane de draps et comme c'était des draps blancs on avait l'air pur, en plus on mangeait des fruits et on lisait sagement le dernier Harry Potter.

Deux copines de Flo nous ont rejoint et on a putifié sur des connasses fans des Artic Monkeys: "ouais han, comme Arcade Fire passe en premier j'espère qu'après ceux qui sont venus pour eux ils se casseront."  TG conn*sse, anyway you got pwned , vous aviez tellement tort, Arcade Fire jouait en dernier.

Vers 19h, on nous laisse entrer, donc je trace ma race, je bats les filles de 15 ans qui sont encore saines, alors que j'ai mes Birkenstock défoncées (c'est de la faute de Nina, ça, je suis pas aussi inconsciente pour porter volontairement des tongs lors de concerts) et on est front row, nous 6 (ah oui on est 6 au final) juste devant, juste au milieu.

La première partie c'est Truc Hammond Junior, un gars des Strokes, c'est sympas mais je m'en fous, parce que son guitariste il a l'air très débile mais il est très beau. Puis, comme Flo a les yeux partout, elle me montre Win, Will, Jeremy et Régine d'Arcade Fire qui sont entre les gradins et la fosse tout à droite, donc je les contemple plus que ce que j'écoute.

Ensuite, le drame. Artic Monkeys, tain, mais comment c'était nul. J'en pouvais plus. Les filles juste derrière nous ont disparu au bout de deux secondes, éjectés par les pogos. Flo et moi on soupire devant l'inactivité du groupe sur scène et je me mets a danser comme le frère dans Little Miss Sunshine et donc ceux de derrière ils étaient pas contents donc ils essayaient de tirer mes cheveux mais pas beaucoup parce que ce sont de vils couards. Après j'ai dansé le disco, après, vers la fin du set, j'ai fait coucou à Win qui était caché et il m'a souri, et wah  j'étais contente c'était les plus belles 3 secondes de toute ma vie.

Après disons 40 minutes d'installation de la scène pour Arcade Fire, le groupe arrive, c'était merveilleux, encore une fois et voilà maintenant j'ai la flemme d'écrire, j'aime pas trop dire du bien, non j'aime pas trop ça en plus tiens je vais finir le dernier Harry Potter.

Posté par PirateJenny à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2007

Je fais mes courses avec Sierra Casady.

Bon, pas tout à fait.

Hier, alors que je râlais intérieurement contre ma mère qui faisait des allées et virées dans les rayons de Géant Casino,je vois une fille. Brune, la peau pâle, les yeux bleux, mince et là je me dis "Mince, on dirait Sierra Casady" Cette fille choisissait sa coloration et là je me dis "OUAIS MAIS LOLZ QUOI, Sierra elle a l'air hype, elle doit manger bio et vivre bio, alors non"  Bah en fait si.

"Tiens Sierra elle regarde les coloration plus cheapos, c'est le moment pour moi d'aller lui parler."

Elle était gênétonnée quand même, moi j'explosais à l'intérieur.

Elle est belle au naturelle, le genre qui n'a pas besoin d'être photoshopées, même corporellement, parce qu'elle est fine et musclée.

Je m'éloigne et appelle Flo qui vient à ma rescousse.

Elle a acheté un tapis de toilettes orange à boucles.

Sierra, hein, pas Flo.

Comme dit Flo, ça désacralise la star quand on la voit acheter sa salade en sachet et ses oeufs à Casino.

Mais même dans un centre commercial, je m'attendais à voir des biches lui courir autour et des paillettes dans ses cheveux . Bah si je vous le dis, vous allez pas me croire, mais  *y'avait rien de tout cela.*

C'est fou quand même.

Je la revois la semaine prochaine, en mode non-vulnérable,  (car) avec sa soeur et en mode arty, en mode CocoRosie.

Posté par PirateJenny à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juillet 2007

*Won't you give back my body to me?*

Alors, je sais pas si c'est le soleil en Cancer qui fait ça, mais j'ai toujours pas fait les soldes, moi. Et même si je suis un panier percé, il me faut un nouveau sac. Déjà, j'ai pas le temps de faire les soldes. La semaine, je travaille, et le week-end je me débauche et je dors. Anyway, j'ai pas * encore* d'argent, donc ça me ferait du mal.

Donc, ce que je vous propose, c'est que vous m'envoyez de belles fringues taille 36 (ok, taille 38), ça me rendra heureuse et grateful à vie, et c'est très bon pour votre karma pollué par l'égoïsme et l'individualisme en cette ère de consommation, dans les aires de consommation. Allez, faites pas trop vos catins, écoutez moi, déjà que j'ai pas reçu les billets d'avion pour New-York demandés il y a deux ans, vous allez pas continuer à me décevoir.

(Maman, faut que tu te sentes concernée, là, un peu)(je ferai le repassage s'tu veux)

Sinon, nouveau crush musical sur Jollyship the Whizz-Bang, à écouter pour l'instant sur Myspace, parce que c'est comme ça qu'on fait de nos jours. Forcément, y a un lien avec les World/Inferno. Tu m'étonnes John.

Hier soir, je suis allée voir Harry Potter et l'Ordre du Phénix, et y'avait Marla de Fight Club mais là elle était méchante mais bien coiffée. Oui, enfin moi, je trouve. Et aussi, WHERE THE FUCK elle est passée la cicatrice de Harry?

Un truc qui m'é révolté c'est que le Poudlard express, c'est loin d'être ecolo, alors même si les sorciers ils sont occupés avec leur problèmes de Voldemort toussa toussa, ils pourraient penser à la planète, merde. Genre, ils peuvent se balader d'un point à l'autre en se la pétant, mais dès qu'on en vient à la SNCF ah bah là le progrès y'en a plus hein. " Donner aux trains des idées d'avance", c'est de la publicité mensongère, ça m'énerve ça!

Et sinon, j'ai autant de dettes que l'Afrique. Pas des dattes, hein, des dettes. Non, parce qu'un palmier, j'ai. Des sous, beaucoup moins.

*Come on Alex, you can do it! Come on Alex, there's nothin' to it! *

Posté par PirateJenny à 09:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2007

De l'art de s'occuper

Comme je suis étudiante stagiaire, on doit penser qu'il faut me laisser tranquille. J'en demandais pas tant. J'ai absolument rien à faire, à part boire du café et m'instruire sur Wikipédia qui est maintenant mon sauveur.

Quand le patron arrive, par contre, je fais semblant de travailler. Je fronce les sourcils en regardant l'écran, j'imprime des trucs inutiles, je bois du café sans quitter les yeux de l'écran. Si jétais lui, je me ferais toucher une prime rien que pour l'effort que je fais pour montrer que je veux mais que je peux pas. Est-ce de ma faute si on trouve rien à me faire faire? On m' suggéré d'apporter les cafés mais j'ai refusé parce que c'était contraire à la charte des secrétaires que Laure m'a montré: "Il faut savoir dire non." Alors bon.

Du coup je me suis pré-inscrite en LLCE Anglais, je reste à la fac, je sais, c'est la loose, mais c'est la seule orientation envisageable avec ermite et comme maintenant j'ai une vie sociale convenable, ça me ferait chier, quand même, de vivre de rien, avec rien sur la peau, je veux être un homme préhisto! Je veux jouer du tam tam tam tam!!!! (c'est Polnareff qui m'a dit ça)

Avec Laure, ma copine stagiaire, on fait des batailles d'élastiques et on en a coincé dans les lampes bizarres du plafond, ça donne un style, mais on feint l'innocence et l'étonnement.

Sinon, hier, y a des Suisses qui m'ont étonnée, ils sont bizarres les Suisses, ils ont l'air sain, mais ils sont bizarres. Bref, Stimmhorn, c'est bien, même ,si ça m'a un peu endormie sur la fin.

J'ai un peu rien à faire là.

Avec Flo le week-end prochain, on va acheter le nouveau Harry potter en anglais pour le lire pendant les 8 heures d'attente du concert de Arcade Fire à Nîmes, parce que nous on fait pas les choses à moitié, on déconne pas, on avait déjà attendu 5 heures en mars à Manchester pour le même groupe. Seulement, il devait faire 4 degrés et on avait pas de nouveau Harry Potter, juste des prunes et de l'eau donc bof. J'ai failli mourir de froid, fer serious, je ne connaissais pas le froid avant Manchester, c'était tout nouveau pour moi.

Après, je ferai ma spoileuse et je vous raconterai comment Harry est mort, comment Dumbledore revient, comment Rogue n'est pas méchant tout ça tout ça.

Myspace nous perdra tous, Myspace nous vend, Myspace permet de spyer, mais parfois, on nous vole *notre justice, notre jugement, notre prétention*.  On est des trend-setteuses anonymes. For real.  Drama queen pour si peu, je sais, je m'aime.

Posté par PirateJenny à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 juillet 2007

Des fois j'aime bien, je suis drole,

je me suis collée des post-it sur le visage où y avait écrit "Alexandra, à votre service" (sur le front) "Mais je sais dire non" (sur le nez) et ouh la la quelle grosse marrade au secrétariat du laminoir/train à bandes (vous savez pas ce que c'est, je sais c'est dur, je vais vous faire raler en vous disant que mon travail depuis deux jours c'est de traduire des dossiers ultra secrets en français sur la meilleure façon de lubrifier les bandes et vous me haïssez, vous êtes jaloux. En plus, j'ai le café gratuit et on s'envoie des post-it marrants dans des enveloppes avec écrit *URGENT* dessus) (tre stagiaire étudiante dans une grosse boite, c'est un peu la glande mais pas trop. Mardi, j'ai traité 200 dossiers. Ok, c'était de la mise en page, mais Mauricette, elle, elle savait pas faire, ils sont contents de me voir, là-bas, je vous dis, je prends les appels des anglophones, mais des fois les accents espa-germaniques, c'est assez cocasse., je viens de faire une longue parenthèse pour rien, allez je la ferme)

Ce qui est le mal dans cette boite, c'est qu'on n' a pas accès, bizarrement, à n'importe quel signe Internet, genre Myspace et le site des World/inferno se sont fait refouler par Proxy (trop un connard, ce Proxy). Heureusement qu''aufeminin.com, c'est autorisé, Proxy connaît bien les secrétaires blondes (bon par contre aucun moyen avec le chef).

Et maintenant, je suis crevée comme un pneu qu'il faut jeter, sauf que moi, il faut me garder parce que je suis merveilleuse. mais ma vie est dure, je me couche tard et me lève à 5h45 pour participer à l'activité économique. Alors que je suis étudiante et que je dois accomplir mon statut de glandeuse, mais c'est comme ça, je rejoins le flux flou de salariés à la gare routière de ArcelorMittal et quand j'arrive au bureau, je bois beaucoup de café, je dis bonjour à mes collègues-pour-deux-mois et je vole tout le thé agrumes-fleur d'oranger de Mauricette.

Sinon, mardi, j'ai vu Polnareff à Marseille,encore une fois j'étais front row, parce que je suis une die-hard fan, il a chanté des chansons, et il a touché les seins de ma mère, non, en vrai juste ses mains.

Hier, je suis allée voir Lou Reed à Arles, des fois il criait dans le micro, des fois il chantait doucement, et y'avait des élèves de l'école de magie de Beauxbatons qui faisaient le choeur et que même des fois, ca faisait des frissons. J'étais front row, parce que j'aime être une groupie dont la copine est devenue la pote des musicos.

Le tee-shirt des World/Inferno a une aura, je vous expliquerai mieux un peu plus tard dans ma vie.

Posté par PirateJenny à 19:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juin 2007

21/06, fête de leur musique.

Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Inutile de vous dire que Jack me bénira encore de sa main de bandit.

Can't get enough of them.

Posté par PirateJenny à 18:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2007

Vacances (ou pas)

La fac, quand c'est fini, c'est frustrant. On se fait un peu avoir. Parce que quand on est en vacances, on sent pas le changement du tout.

On pourrait me dire que c'est parce que j'ai rien glandé et vous ne serez pas loin de la vérité mais pas assez proches quand même. Alors moi j'vous demande: Quand est-ce que je vais me sentir en vacances? Est-ce qu'il faut d'abord que je me tue à la tâche pour renaître ensuite sur le sable chaud? Est-ce que je suis au maximum de mes capacités de glandouille? ca m'inquiète un peu. Et pourtant, je suis en vacances. A croire que j'ai besoin d'un psychanalyste. Ou d'un article sur moi, super long, drole et witty dans Cosmo. Ca doit faire à peu près pareil (mais en mieux).

Ca fait deux jours que je mange exclusivement des légumes du poissons, et des fruits. Donc je me sens saine (bon, on compte pas les dragibus). Et je me dis que j'ai une allure badass, parce qu'inside, y a des fibres qui restructurent mon corps et que du coup je peux enlever mon slim sans défaire le bouton.

Jeudi soir, je vais sauter de joie, pleurer de joie, crier de joie, chanter de joie, jeudi soir, je vais voir les World/Inferno. Je me sens défaillir. Venez, hein ce'st gratuit. 8h00 Salle Glaz'art @ Paris.

Ah! Et j'aime Renan Luce aussi.

18:48 Lien permanent | Commentaires (1) | Envoyer cette note

01/06/2007

Trouvez-en un vous même. De titre.

J'écoute How it ends de DeVotchka et maintenant ça sera inévitable, je penserai à Little miss Sunshine. Ce film est bien. On voit la tête de Nietzsche au moins 5 fois et y a du DeVotchka tout le long, sans la voix de Nick Urrata ok, mais deVotchka quand même. Et je me dis: "Alex tu as fait ce film, mais on a pris ton idée" Bon j'en veux pas à celui qui a fait ça, parce que moi j'avais pas l'argent pour.

Si un jour vous voyez un film avec un personnage fan de Mike Brant et des World/Inferno*, bande son par les mêmes artistes, eh bien vous saurez, vous saurez que je suis restée assez passive pour qu'on continue à piquer mes idées.

Bon, mardi, j'ai raté mon épreuve de philo du judaïsme, mais ne le sachant que jeudi, Ben, Elo et moi sympathisons avec la Kro de très tôt à très tard.

Mercredi, j'ai un regain de conscience et je révise parce que je me dis " C'est pas en ayant répondu à 5 questions sur 10 que tu vas avoir la moyenne" Puis, la folie Heroes s'empare de Fatima, Elo et moi. Claire Bennet, Peter et Nathan Petrelli,Hiro Nakamusa, Isaac Mendez, Mohinder Suresh, Nikki&Jessica, Parkman font partie de notre vie. Sylar nous fait peur et j'ai envie de lui exploser sa gueule. On finira la saison jeudi en début d'aprem.

Jeudi, jeudi, jeudi, c'est le drame (ou pas), j'apprends que je suis au rattrapage. "Ah tiens? m'étonnais-je, 5 questions n'auront pas suffit à me donner la moyenne. Alors jeudi, Eloïse (qui a eu 16 cette tepu), m'embarque et fait semblant de m'aider à faire semblant de réviser. Puis bon, je vous raconte pas la célébration de la veille des partiels parce que Maman lit toujours le blog et que je lui ai dit que je révisais (oopsie)

Aujourd'hui, étant sous-pression, je retiens vite les cours, je passe mon orale, le prof a toujours ses yeux bleus océan, je m'imagine lui faire un massage crânien sur les bords de la mer adriatique, on parlerait de liberté dans la relation, alors il me laisserait porter mon maillot de bain une pièce rose à pois blancs et au-dessus de nous, le soleil couchant accompagnerait la lecture de la Chema. Il mettrait sa kippa, je mettrais la table, et il me parlerait de Milka, la belle-soeur d'Abraham, qui était pas si vache et je lui ferais du pied, en gardant mon air pur et innocent que j'avais adopté en A638. Bon, j'ai validé, quoi.

Et là j'écoute Gogol Bordello et je me sens l'âme manouche.

*(C'est très possible)

Posté par PirateJenny à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2007

Le déterminisme c'est mal; la liberté, c'est embarrassant.

Bon. Les gars, faut me coacher. C'est décidé, je change d'orientation. La philo en fac, ça me va pas. Maman, encore une fois, avait raison. J'aurais dû l'écouter quand elle m'a prévenue que c'était une erreur et que "dehors il fait froid, mets ton manteau" (manteau qui a souffert d'une combustion spontanée, d'ailleurs, pauvre chose). Mais j'ai voulu en faire qu'à ma tête,comme toujours. Maintenant, je trouve Kant encors plus chiant qu'avant, j'aurais pu m'épargner ça. Mais il y a un autre problème et ce problème il est aussi angoissant que les exos de logique: la réorientation.

Oui, j'ai jugé bon et de mettre le mot en gras en italique et de le souligner. C'est qu'à 18 ans votre chère blogueuse d'amour est une fille perdue, paumée comme une prostituée qui découvre dans la Bible que même Jésus ne l'aidera pas à crédibiliser son taf à travers un syndicat (La comparaison est délicate mais y a Delerm à la télé et j'ai raté Cocorosie sur France 4, je suis si triste). Coup dur.

Alors, comme ça me va bien et que j'ai que ça à faire, je me fais des films sur mes potentiels choix de réorientations.

J'aimerais vraiment devenir pick-pocket. Mais la formation n'est pas reconnue par l'Etat. Et maintenant, vaut mieux être reconnu par l'Etat, sinon, pan! pan! le lapin! (comme dans Bambi, oui, mais je trouve ça suicidaire pour un nom de lapin) Mais être une femme pick-pocket, c'est un peu la classe quand même. Genre, faire la fille fraîche, inoffensive e charmante mais en fait tu fais trop ta tepu et tu voles la festina à ce mec de l'école de commerce!!!

Mais moi, j'aime pas les festina et c'est trop cliché de voler des montres, non en plus t'en fais quoi après? Lire l'heure? tu vas sur la place de la mairie, t'attends que l'eglise elle sonne et c'est bon. Et puis t'as qu'à regarder ton portable espèce de malin. Ok tu peux revendre la montre mais mon pote Tony, il  a pas besoin de voler pour vendre des trucs de marque: il est marseillais d'origine corse. Moi  suis simplment arlésienne d'origine bretonne, lorraine, italienne, et pied noir mais ça c'est pas vraiment une origine, hein.

Il y a les écoles de stylisme qui m'attirent mais c'est cher. Genre une somme en euro et tout. Ils sont fous.

J'aimerais travailler dans le milieu des scènes musicales et arty mais comment je fais? Par où je commence?

Je compte sur la Providence, la chance, le destin, des amis riches et talentueux. Voilà, encore une fois je reste passive et angoissée . Mais là, je derais vraiment pas. Je sais pas quoi faire. Je sais pas comment m'occuper.

Mike Brant*, vous qui êtes aux cieux, aidez moi, guidez moi vers la lumière salvatrice, faites moi rencontrer Karl Lagerfeld.

*On a les cultes qu'on veut.

Posté par PirateJenny à 22:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mai 2007

"We hate cops!"

Y a eu des évènements heureux, aussi, genre l'acquisition d'une robe naf-naf  magnifique(bah quoi, c'est vachement heureux comme évènement), ma cousine est enceinte, les cours sont finis, je suis à peu près au point pour le partiel de mardi, j'ai eu deux bonnes notes, j'ai eu 1 en logique (RES-PECT), il fait beau,Gloria revient des States dimanche après presque un an d'absence, Cocorosie à Arles,Arcade Fire à Nîmes, Leo, le concert des World/Inferno se rapproche etc...

Cet été, par contre, je travaille. Si je vous jure, dans un bureau avec des ordis, un travail où on fait des pauses, à la machine à café/bonbons, donc kinder bueno et tout ce qui s'ensuit.(7h00 du mat'-16 h00, lundi au vendredi, du 3 /07 au 31/08) Bref,ce boulot me permettra de faire ma consommatrice au nouveau centre commercial de Aix, en plein dans le centre, et qui comprend H&M-Zara-FNAC. Je pourrai aussi faire des cadeaux à ma mère/ mes frères avec l'argent que je gagne et pas avec le leur, car ça c'est une mauvaise technique de redistribution, quand même.

Bon, je le redis ici, même si j'ai déjà fait iech' tout le monde avec ça, mais dans la Bible, la belle-soeur d'Abraham s'appelle Milka. On nous dit pas si elle est vache. Ou tendre. Ou tendrement chocolat.

Ca fera au moins rire mon prof. J'espère.

Posté par PirateJenny à 20:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]